E-médecin, E-consultation
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'assurer le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus
Ordinateur

Comparez et trouvez la mutuelle adaptée à vos besoins et à votre budget

Télémédecine : e-médecin, e-patients, e-consultation



Shaman, guérisseur, sorcier, marabout, docteur... Tant de noms pour qualifier celui qui veille sur notre santé depuis des siècles. Et aujourd'hui, on peut le qualifier de e-médecin !


Depuis le 19 Octobre 2010, l’État français rend légale la consultation sur internet (e-consultation) d'un médecin, soit un e-médecin, dans le but de permettre aux plus isolés d'accéder aux soins et à tous de consulter des spécialistes sans attendre des semaines. Il faut noter que 32% des français renoncent à des soins faute d'une attente trop longue pour un rendez-vous chez un spécialiste.
Certains professionnels sont assez réfractaires à cette pratique poussant à l'automédication, à la « médecine fast-food » (selon les propres termes de l'un d'entre eux), ainsi que près de 80% des français qui ont peur d'un mauvais diagnostic et d'une perte de proximité avec leur médecin, sans parler de la peur de la nouveauté.
Cependant, 7 français sur 10 s'informent sur internet des maladies et de leurs symptômes...
Les 25 – 49 ans sont les plus sensibles à cette avancée de la médecine, alors que seulement 7% des plus de 65 ans ont confiance en l'e-médecin.


E-consultation ou e-agenda

Il y a trois types de médecins :

  • Ceux qui refusent d'intégrer le web à leur métier,
  • Ceux qui acceptent à moitié: Ils continuent de consulter leurs patients mais la prise de rendez-vous se fait par internet. Cela leur permet de réduire les coûts dus au secrétariat. Le rendez-vous arrive plus rapidement et se fait selon votre quartier, en fonction de vos heures de disponibilités...
  • Ceux qui optent pour la totale web : e-agenda, e-consultation, e-ordonnance, e-patients...

Décret n° 2010-1229 du 19 octobre 2010 relatif à la télémédecine

  1. Qui peut pratique une e-consultation ? Comme un vrai rendez-vous chez le médecin, l'e-médecin doit être diplômé en France et avoir signé un des contrats ou programmes cités dans le décret Art.R. 6316-6. Bien entendu, l'e-patient doit être consentant. Il s'agit d'une relation patient / médecin comme il y a de plus normal. L'e-médecin a accès au dossier médical du patient et il le tiendra à jour suite à l'e-consultation. L'e-consultation peut se passer en présence d'un autre professionnel de santé au côté du patient : un infirmier, d'un psychologue …
  2. Pourquoi avoir recours à une e-consultation ? Il peut s'agir d'une consultation habituelle mais également d'une surveillance médicale, d'une aide médicale d'urgence, d'une assistance médicale (un infirmier est au côté du patient et l'e-médecin l'assiste).
  3. Comment communiquer avec l'e-médecin ? L'e-consultation peut se passer de plusieurs manières : par téléphone, par webcam, ou par e-mail. Le médecin ne se contente pas des seuls dires de son patient pour le diagnostiquer puisqu'il existe aujourd'hui des innovations pour mesurer à distance le rythme cardiaque ou la tension artérielle de la personne.
    L'ordonnance sera envoyée par e-mail au patient ou directement à la pharmacie à la fin de la consultation.
  4. Combien cela coûte ? L'e-consultation est remboursée par la Sécurité Sociale sous certaines conditions notamment le nombre de médecins dans la région du patient (puisque rappelons-le, la télémédecine est faite pour éviter le manque d'accès aux soins médicaux aux habitants des régions les plus isolées).
    Certaines consultations par téléphone peuvent être facturées 2,50€ la minute.


Votre mutuelle rembourse-t-elle l'e-consultation? Si la réponse est non, venez comparer les mutuelles sur MaMutuelleParInternet et trouver celle qu'il vous faut.