Les bienfaits du sommeil
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'assurer le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus
Ordinateur

Comparez et trouvez la mutuelle adaptée à vos besoins et à votre budget

Le sommeil est indispensable pour une bonne santé



Il est extrêmement important de bien dormir afin de se maintenir en bonne santé. Aujourd’hui, un grand nombre d’individus souffre d’insomnies à répétitions où de troubles du sommeil. Alors comment bien dormir ? Quels sont les bienfaits du sommeil ? Voici quelques éléments de réponses…


Un bon sommeil est indispensable pour être en bonne santé. En effet, c’est au cours du sommeil que le corps recharge ses batteries à tous les niveaux : physique, psychologique et intellectuel.

Le sommeil s’articule en plusieurs phases, qui permettent notamment d’emmagasiner les informations et les images acquises lors de l’éveil.
Une bonne nuit de sommeil est donc propice à la mémorisation.

Lorsque l’on dort mal ou peu, les effets négatifs se ressentent tant au niveau physique que mental : on a des courbatures, on ressent de la lassitude, nos réflexes sont altérés, on a moins de motivation, on rencontre des difficultés à se concentrer, la vigilance baisse, à l’instar des performances, de l'apprentissage, de la concentration et de la mémorisation.

De plus, on ressent une irritabilité accrue, notre besoin de manger est exacerbé, notre température corporelle baisse, on est victimes de troubles visuels et nous sommes davantage assujettis, c'est-à-dire que nous acceptons d'exécuter des ordres que l’on refuserait d’habitude.


Quels aliments consommer pour bien dormir ?

Afin d’éviter les insomnies, voici quelques conseils à respecter :

Choisissez les catégories d’aliments
Vous pouvez déguster des pains aux céréales, du pain complet, des céréales comme le riz brun, le quinoa, le sarrasin ou le bulgour. Si vous mangez des pâtes, il faut qu’elles soient al dente.
Vous avez également droit aux légumineuses comme les pois, les lentilles et les haricots, aux légumes et aux fruits frais.
En revanche, limitez la consommation de pain blanc, de riz blanc, de céréales raffinées ou sucrées, les plats lourds comme le couscous et la paella.
Les ennemis du sommeil sont également les féculents comme le tapioca, les pommes de terre, les gnocchis et les pâtisseries.
Le sucre, le miel, les glaces et le chocolat au lait sont également à bannir.
Enfin, diminuez les protéines, présentes dans la viande, les œufs, les volailles, les poissons et les fruits de mer.

3 mots clefs : léger, non épicé et non tardif
Lorsque l'on mange en trop grosse quantité des mets gras et épicés, la digestion est lente.
Pour être certain de bien dormir, dînez léger, pas épicé ni trop tard.

Aliments à bannir absolument
Les acides gras saturés présents dans les charcuteries, les viandes grasses, la crème fraîche, le beurre, le fromage, la friture, la panure et les sauces.
De plus, les acides gras comme la margarine, les beignets, les pâtes à tarte, les feuilletés, les viennoiseries et les biscuits sont également à éviter.

Dites oui aux oméga-3
Les oméga-3 favorisent le bon fonctionnement du cerveau et favorisent l’endormissement.
Vous trouvez des oméga-3 dans les poissons gras comme le saumon, la truite, les maquereaux, les sardines, mais aussi dans l’huile de colza et l’huile de lin.

Pas de boisson alcoolisée, ni caféinée
Contrairement à ce que l'on veut bien croire, l'alcool n'est pas bénéfique au sommeil. Certes, consommer de l'alcool favorise l'endormissement, mais déstructure ensuite le sommeil en provoquant des micro-réveils et favorise l'insomnie.
Au final, le sommeil est de mauvaise qualité et non récupérateur. La caféine exerce des effets sur le cerveau jusqu'à 6 heures après sa consommation.
Alors dès le milieu de l'après-midi, évitez de boire du café et toute autre boisson contenant de la caféine : thé, chocolat, sodas.


Si vous dormez mal la nuit, pensez à la sieste


  • La sieste stimule le cœur : elle permet de diminuer le stress. De ce fait, elle limiterait de 30% les risques d’accidents cardiaques et de maladies cardiovasculaires si elle est effectuée au moins 3 fois par semaine
  • La sieste est bénéfique pour le corps : à la fin d’une sieste, l’organisme libère des hormones qui stimulent le rythme cardiaque et accélère ainsi l’irrigation du cerveau
  • La sieste favorise la créativité : lors de la sieste, l’inconscient est toujours en activité et travaille les images que nous avons emmagasinées lorsque nous étions réveillés. Le phénomène se produit également la nuit mais il est accentué pendant la sieste maintient dans une phase de sommeil léger, propice à cela
  • La sieste aide à trouver des solutions en cas de questionnements : étant donné que nous sommes plongés seulement dans un sommeil léger, on se souvient facilement de nos pensées et/où des solutions inconscientes envisagées par notre cerveau que l’on a eu lors de la sieste
  • La sieste combat les effets négatifs de l'insuffisance de sommeil : lorsque l’on manque de sommeil, on est fatigués, stressés, la concentration de l’attention baisse, le risque de diabète et de surpoids augmentent. La sieste permet de limiter ces effets
  • Combien de temps doit-on faire la sieste ? entre 10 et 30 minutes et pour ceux qui n’ont pas le temps, ils peuvent faire une micro sieste de quelques minutes seulement, qui peut s’effectuer sur le lieu de travail où dans les transports en commun

Enfin, combattez les idées reçues : faire une sieste n'empêche par le sommeil nocturne.
Bien au contraire, comme elle permet de recharger ses batteries, on est en pleine forme au réveil, on sera donc plus actif durant l’après-midi et donc plus fatigués le soir.


Mémo anti-insomnie

  • Détendez-vous avant de vous coucher, afin de lutter contre le stress
  • Ne pratiquez pas d’activités sportives avant de vous mettre au lit, ni même dans la soirée
  • Couchez-vous toujours à la même heure
  • Prenez un bain chaud relaxant aux huiles essentielles
  • Dormez dans le noir tout en laissant entrer de l’air frais
  • Prenez des suppléments de magnésium une demi-heure avant d’aller au lit pour détendre vos muscles


Votre mutuelle ne vous rembourse pas vos médicaments ? Changez de mutuelles en comparant plusieurs compagnies d'assurances santé en cliquant ici.

Si vous ne parvenez pas à trouver le sommeil, malgré tous ces conseils, vous pouvez avoir recours aux somnifères où aux calmants. Votre mutuelle ne les rembourse pas ? N’attendez plus, changez ! Pour cela, rendez-vous sur le guide du comparateur de mamutuelleparinternet.com.