L'automédication
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'assurer le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus
Ordinateur

Comparez et trouvez la mutuelle adaptée à vos besoins et à votre budget

Automédication ou l'art de se soigner seul



Depuis plusieurs années, la guerre est déclarée contre l'automédication. Mais quoi qu'on en dise, nous sommes très nombreux à nous soigner seul. Pourquoi faire appel à un médecin pour un rhume que l'on a l'habitude de soigner ? Pourquoi payer une consultation alors qu'un pharmacien, avec ses quatre années d'études, saura très bien nous conseiller ?
Quel paradoxe ! Il faut rembourser le déficit de la Sécurité Sociale et consulter le médecin pour trois fois rien !
Alors que doit-on penser de l'automédication ?


L'automédication est une pratique dangereuse que plus de la moitié des français utilisent. Elle représente à elle seule 14 % des ventes de médicaments en 2010, un chiffre qui augmente chaque année.
Le Conseil de l'Ordre des Médecins se bat pour faire diminuer cet acte, non pas pour augmenter leur chiffre d'affaire mais pour protéger les personnes âgées, les enfants, les femmes enceintes...


Quels sont les risques de l'automédication ?

  • Le malade qui veut se soigner seul ne connaîtra pas le bon dosage. Il y a donc deux risques : un dosage inférieur ne le soignera pas, un dosage supérieur aggravera la situation.
  • Il se peut que des allergies se développent.
  • Cette pratique engendre une recrudescence des hypocondries, les peurs de vieillir …

Qui doit éviter l'automédication ?

Penser que l'automédication peut être supprimée est une erreur. Elle peut être pratiquée mais uniquement selon les symptômes, l'âge et l'état de santé. Ceux qui doivent la bannir sont :

  • Les personnes âgées : Elles ont souvent plusieurs médicaments à prendre simultanément, tous fournis par ordonnance du médecin pour éviter les incompatibilités. Un senior doit donc éviter de se soigner seul.
  • Les femmes enceintes ou qui allaitent : Pour éviter les effets indésirables sur le bébé, elles doivent consulter leurs médecins pour qu'ils leur prescrivent les médicaments adaptés. Certains médicaments peuvent même stopper la sécrétion de lait maternel. La phytothérapie n'est pas sans risques, cependant l'homéopathie sera une bonne alternative. A vérifier avec son médecin !
  • Les enfants : Il ne faut pas toujours avoir recours aux médicaments, sinon votre enfant ne développera pas son système immunitaire. Si la douleur est trop forte, alors votre médecin lui prescrira des médicaments spécialement conçus pour les enfants (généralement sous forme liquide car plus facile à avaler) avec un dosage adapté à son poids.

L'automédication reste un sujet polémique et les français continuent à y avoir recours. La seule limite qu'ils doivent respecter est le diagnostic : si on reconnaît nos symptômes, on sait ce qu'on a, alors on peut se soigner seul. Il faut faire confiance aux français selon Alain Baumelou.
Mais restez tout de même prudents avec les sites web qui jouent le rôle de substituts de médecins !



Si vous avez recours à l'automédication parce que vous êtes mal remboursé, venez comparer et trouver une mutuelle répondant davantage à vos besoins !